BABL

Galerie Selz

x
Babl Selz 01

Gallery in the Jura for a retired surgeon, active in the arts. Related to the entrance, directly connected to the village, a concrete office space generated by a generous bathroom in the middle (once the two doors open). Upstairs, a wooden photographic chamber with two identic lenses; one to the south, one to the north, provoking different light and exhibition conditions. The black tar on the facade shelves is painted by the client itself as an act of meditative appropriation.

Babl Selz 07
Babl Selz 12 170627 070057

Plans

Babl Selz 11 170627 070527

Coupes

Babl Selz 08

Le socle en béton.

Babl Selz 10

Par dessus du bois.

Babl Selz 05 170627 070544

Les volets ouverts.

Babl Selz 06

Les volets fermés.

Babl Selz 04 170627 070134

Sortie dans le jardin.

Babl Selz 03
Babl Selz 02

La vue vers la lampadaire publique

C’est dans le village idyllique de Perrefitte situé entre Bellelay et Moutier dans le Jura bernois que la famille Selz a acquis en 1993 une parcelle dotée de trois bâtiments: une ferme et deux dépendances dont l’une est un grenier situé sur le haut de la pente et l’autre un bâtiment utilitaire utilisé comme garage pour les tracteurs, qui lui se trouve au bord de la route. Nous avons reçu le mandat en 1998 d’aménager une galerie dans l’un de ces bâtiments. C’est le bâtiment des tracteurs que nous avons choisi car il présentait un caractère public et un potentiel de relation directe avec le centre du village. Le nouveau bâtiment s’inscrit sur l’empreinte au sol du précédent. Le bureau de la galerie se trouve au contact de la ruelle, il est surmonté par l’espace d’exposition. L’espace du bas est éclairé par trois fentes verticales qui peuvent être occultées par des volets. En haut, la galerie a deux fenêtres lenticulaires positionnées en tête de Janus qui définissent deux conditions de lumière différentes : l’une bleu-vert par la réflexion de la lumière du sud. De façon inverse et compensatoire, les relations visuelles sont distantes vers le sud et proches vers le nord. Le village de Perrefitte présente une alternance de maisons en maçonnerie claires et de bâtiments utilitaires en bois de couleur brun-noir brûlés par le soleil. La galerie est une sorte de rémanence brun-noir de l’ancien bâtiment et s’inscrit par ce fait dans ce jeu d’alternances. La petite galerie noire est une sorte de ‘Camera-Lucida’ qui de l’intérieur met en scène de façon dosée le paysage idyllique du Jura et inversement fonctionne comme source de lumière pour les expositions.