BABL

Hôtel de la ville & grande salle

x
Babl Bussi 029

La fanfare devant l’entrée.

Renovation and extension of the town hall and the great hall.

After a competition, we worked out a community centre with a small hotel, multifunctional spaces and a grand hall for the representational village activities. A longitudinal gap is splitting, organising and bringing light in-between the hotel and the grand hall until the darker part of the complex. The contemporary prosthesis which unifies the historical fragments is cladded with a titanium copper and local oak wood, as the image of the huge trunk in front of the ‘Hotel de Ville’ suggested us.

Babl Bussi 030

Situation

Babl Bussi 028

Bussigny est un village forestièr. Le bois s’utilise au tour de l’hôtel de ville.

Babl Bussi 026

Une prothèse en bois se plie derriere.

Babl Bussi 013
Babl Bussi 025
Babl Bussi 011

Le chantier

Babl Bussi 024
Babl Bussi 020
Babl Bussi 004 170329 131902

Plan

Babl Bussi 014 170329 131925

Coupes

Babl Bussi 015 170329 131939

Façades

Babl Bussi 010
Babl Bussi 001
Babl Bussi 021
Babl Bussi 007
Babl Bussi 022
Babl Bussi 023

Le bar

Babl Bussi 027
Babl Bussi 008

La fente profonde entre l’hôtel de ville et la grande salle.

Stratégie   Comment rassembler plusieurs espaces, plusieurs pièces ou plusieurs bâtiments pour constituer un ensemble? Comment les rassembler sans qu’une hiérarchie s’instaure? Le plan raisonné comme une constellation apporte une réponse: contrastes et oppositions, analogies et homothéties, équilibres et tensions définissent maintenant une multiplicité de relations, sans qu’aucune des parties perde son intégrité ni son autonomie relative. On peut voir les deux bâtiments existants comme les parties d’un corps incomplet. Ce corps doit recevoir l’adjonction de fonctions supplémentaires qui doivent l’aider à vivre et jouer son rôle de bâtiment public dans le contexte urbain de Bussigny. La notion de prothèse nous paraît adaptée à ce cas. Selon Larousse: il s’agit ‘d’aider un corps incomplet à retrouver de nouvelles fonctions à l’aide d’une partie ajoutée tout en respectant le potentiel des parties encore valides’. Dans un corps, on distingue à la fois la notion d’autonomie: les parties du corps ou les organes sont clairement identifiables; mais aussi celle de d’interdépendance: les parties du corps et les organes forment un tout fonctionnel organisé et structuré. Dans un premier temps, la prothèse peut faire mal et provoque un sentiment de honte. Puis, après une période d’accoutumance, les nouvelles fonctions qu’elle apporte réjouissent son propriétaire. A tel point que parfois, la prothèse qui reste toutefois subordonnée au corps qui la porte peut s’émanciper et devenir un partie du corps à part entière, capable de provoquer de nouvelles relations au contexte. Le dialogue entre la Grande Salle et l’Hôtel-de-Ville pourrait devenir un ‘trilogue’. Le nombre 3 étant celui à partir duquel la dualité disparaît au profit de l’idée de constellation. Un peu comme le père, le fils et le St-Esprit.

Forme   Le troisième corps est ainsi attaché aux deux objets historiques de l’Hôtel-de-ville et de la grande salle, il s’en suit que:

–  La partie surélevée du nouveau bâtiment s’inscrit comme une image rémanente à la place de l’ancienne Grande Salle. Cette démarche va dans le sens d’un développement durable fondé sur la permanence de la forme urbaine et de la typologie et de leur densification progressive.

–  Une double orientation de l’ensemble en tête de Janus apparaît: en bas, la relation spatiale avec la terrasse, la route, le parc et le bas de la commune; en haut le rapport au préau de l’école et ses prolongements vers l’église et le village ancien. Ce thème d’une orientation multiple du projet nous paraît être une qualité propre à la définition d’un bâtiment publique.– Le nouveau corps s’insère entre les deux bâtiments existants de façon qu’une faille profonde apparaît à l’intérieur du complexe. D’un côté, cette faille règle la séparation programmatique entre la grande salle et l’Hôtel-de-Ville, de l’autre elle donne de la lumière, de l’air et permet de s’orienter jusque dans les sous- sols.


Suivant cette logique de faille, le nouveau corps réagit au contexte par des dépressions dans les façades qui permettent de préciser des qualités spatiales autour du complexe.

Élaboré ensemble avec Concept-Consult